Jaap Arriens / NurPhoto/ Jaap Arriens

L’administration allemande (Germany’s Federal Cartel Office) accuse Facebook d’extorquer les données de ses utilisateurs.

Cela est dû au fait que l’utilisateur est dans l’obligation d’accepter le fait que Facebook ait une grande visibilité sur ses données lors l’utilisation du service. Selon Frederik Wiemer, avocat à Hambourg, « la peur de l’isolement social est exploitée pour avoir accès aux activités de navigation complètes des utilisateurs ».

Si l’Europe a récemment condamné Google pour abus de position dominante, cette solution est difficilement applicable au cas de Facebook. En effet, d’après Daniel Wiedmann, avocat spécialisé en droit de la concurrence, « il peut être difficile de montrer que Facebook utilise vraiment sa position sur le marché ».

Les termes actuels de l’enquête excluent une pénalité financière, même dans le cas où il y aurait violation des règles de la concurrence. Il s’agirait plutôt d’obliger Facebook à changer son fonctionnement.

Plus d’informations