Les impacts du GDPR sur le secteur du e-commerce & du retail

Recruter des nouveaux prospects & fidéliser les clients

Les sites internet du secteur du e-commerce & du retail collectent des données concernant leurs clients : identité mais aussi informations bancaires. L’entreprise peut conserver les coordonnées bancaires dans un but pratique, mais cette possibilité est encadrée : elle doit recueillir le consentement du client, ne peut le faire plus de 15 mois et ne doit pas conserver le cryptogramme visuel.

Afin de recruter de nouveaux prospects, les organisations peuvent mettre en place des opérations de parrainage. C’est l’occasion de promouvoir sa marque et ses produits. Toutefois, le parrainé doit être informé de l’identité de son parrain et ses données ne pourront être utilisées pour une autre fin que la promotion de l’offre en question. La conservation de ses données ne peut se faire sans son consentement.

Les entreprises ont aussi recours à la prospection commerciale afin de développer et fidéliser leur clientèle. Cette pratique permet aux clients d’être informés des offres promotionnelles ou des nouveautés, mais doit respecter un certain nombre de règles pour ne pas revêtir le caractère de harcèlement. Pour cela, les particuliers ont le droit de s’opposer au démarchage par courrier ou par téléphone sans avoir besoin de motiver la demande.

Lorsqu’elle est réalisée par voie électronique, la publicité n’est possible qu’après recueil du consentement sauf si le message publicitaire est à destination d’une adresse électronique professionnelle dans le cadre de rapports B2B ou s’il concerne des produits ou service analogues déjà acquis auprès de la même entreprise.

Suivi des consommateurs & mesure d’audience

Les outils de profilage permettent aux entreprises de mieux connaitre les consommateurs pour adapter les annonces et les produits en fonction de leurs besoins. Pour cela, les entreprises collectent et traitent de nombreuses informations : catégories de produits achetés, géolocalisation, pages internet visitées, identifiants de cookie, etc. Mais cette utilisation est encadrée.

Le profilage ne doit pas entrainer la privation de certains biens ou services pour le consommateur, et ne doit pas non plus l’exclure d’un droit.

Il est indispensable de recueillir le consentement avant l’utilisation de la géolocalisation à des fins commerciales, avant d’utiliser des cookies ou avant de collecter des données sensibles. Les clients et prospects doivent pouvoir s’opposer à tout moment à ce que leurs données soient réutilisées à des fins commerciales, et leurs informations ne peuvent être conservées plus de 13 mois.

 

Vous avez une suggestion à ajouter ? Une précision ? N’hésitez pas à nous écrire (contact@trustandprivacy.eu), nous serons heureux de prendre en compte vos remarques, pour une meilleure information de tous.