Une étude réalisée sur des étudiants américains démontre que la protection des données a beau préoccuper la population, celle-ci n’applique pas pour autant les principes de confidentialité. 

Les chercheurs du MIT et de l’Université de Stanford ont étudié les réactions de leurs étudiants alors qu’on leur demandait de transmettre des données personnelles. Le bilan est quelque peu négatif.

L’exemple qui met le plus en perspective ce constat inquiétant est celui d’une pizza offerte contre une adresse e-mail transmise. 98% des étudiants ont accepté le deal. De fait, on peut donc dire que pour ces étudiants, le prix d’une adresse mail équivaut à celui d’une pizza. D’autant plus que l’adresse en question n’est pas la leur, mais celle d’un de leur proche.

Plus d’informations