commission de Trump sur l'intégrité électorale
Donald Trump à l’occasion de son discours la nuit de son élection. REUTERS/Mike Segar

En mai, le Président américain avait crée une commission spéciale travaillant sur « l’intégrité électorale ». Forcé de constater que ce n’est pas sans oppositions. 

Si officiellement cette commission spéciale a pour rôle de veiller à « l’intégrité électorale », elle est en réalité un moyen pour Trump de contrôler les votes.

Cette commission a demandé aux différents Etats des USA de lui communiquer les données des électeurs inscrits sur les listes, notamment les noms, adresses, affiliations politiques et dossiers de participation électorale.

Le centre d’information sur la protection de la vie privée a qualifié cette demande d' »inutile et excessive », et a affirmé qu’elle violerait le droit à la vie privée des américains. Elle a donc demandé à ce que ces données soient renvoyés et qu’une étude d’impact sur la vie privée soit réalisée avant toute collecte.

Certains Etats s’étaient clairement opposés à la demande du gouvernement, que ce soit pour défendre la vie privée ou pour défendre leurs compétences dans le domaine électoral.

Plus d’informations

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *