Dans sa contribution à la révision du Privacy Shield, l’organisme de défense des droits en ligne demande à ce que l’Europe face pression sur les Etats-Unis pour qu’ils fassent évoluer une partie de leur réglementation. 

Access Now souligne plusieurs points négatifs quant à l’implication réglementaire des Etats-Unis en soulignant qu’ils « montrent un mépris pour les droits de l’homme des européens […] et préfigurent un affaiblissement des protections pour les données des européens ».

L’organisme critique la perte de quatre membres de la Commission américaine de la protection des renseignements personnels et des libertés civils (PCLOB), agence qui surveille l’activité des renseignements. Il critique également la promulgation d’un décret « qui a démontré un mépris pour les droits de toute personne qui n’est pas américaine », ainsi que la nomination de plusieurs personnes qui ne sont pas connus pour leur défense des droits de l’Homme. Il y a également la question de l’expansion de l’ordonnance 12333 qui permet aux renseignements de recueillir plus largement encore les données personnelles.

Plus d’informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *